Blogs

Cartographier les alternatives aux déchèteries

ven, 10/07/2016 - 18:05 -- ants

L’objectif du projet 6element - 2life est d’apporter aux citoyens une vision plus claire sur les possibilités alternatives du traitement de leurs déchets et de favoriser leur réemploi.

De nombreuses initiatives ont vu le jour autour du recyclage et du réemploi, mais de l’avis général il est difficile de concilier ces approches qui sont souvent incomplètes et qui peinent à se structurer autour d’un socle commun. On peut lister de manière non exhaustive les sites de vente/de troc /de don de produits usagés, les collectivités locales, les institutions publiques, les associations de réemploi, les ressourceries, etc. 

Notre première idée, plutôt intuitive, était de développer une application mettant en relation les personnes qui jetent avec celles qui récupèrent. Bien entendu, il existe de nombreuses solutions existantes selon l’état des objets:

  • les sites de vente d’occasion comme leboncoin
  • les sites de troc comme france-troc
  • les sites de don comme donnons.org ou les groupes Facebook AdopteUnObjet

Statistiques de dons

Notre analyse statistique des sites les plus utilisés a révélé que 75% des objets qui s’échangent coûtent moins de 100€, dont 30% en dessous de 10€. Même si cette analyse n’est pas exhaustive, elle indique que les gens ont déjà une approche de réemploi, mais sont plus enclins a vendre les objets qui les gènent plutôt que de les donner.

Après un certain nombre d’interviews pour déterminer si notre objectif était toujours légitime. Il est ressorti de ces interviews un retour quasi-unanime :

En poubelle Simone ! : le jeu des déchets Open Fun

Une expérience gamifiée (serious game) pour un changement de comportement vis à vis des déchets et de la poubelle

En poubelle Simone !, un des projets lauréats de l’appel à projets “Déchets & Numérique” du Département de la Gironde, est un jeu de pédagogie positive co-créé par Aesia, Aremacs et le Collectif La Crème pour répondre aux besoins de sensibilisation lors d’événements ayant un public majoritairement jeune (18 - 25 ans) ...même si les plus jeunes et aussi les moins jeunes y jouent volontiers !

 
 

L’objectif central du jeu est de changer le rapport plutôt distant que nous entretenons avec le contenant des déchets : la poubelle, la rendant sensorielle et émotionnellement proche. Un concept où le numérique n’est pas mis en avant pendant l’expérience mais plutôt au service de l’expérience, qui s’avère avantageux pour plusieurs raisons :

  • concept simple à installer sans compétence informatique particulière
  • réalisable même dans des zones hors de connexion internet stable
  • fait sortir les jeunes de leurs habitudes du tout numérique pour profiter d’un temps 100% sensoriel notamment par le toucher, l'ouïe, la vue et parfois l’odorat

 

Les éléments du jeu

Rudomap : les équipements déchets de Gironde recensés dans une carte ouverte

L'application Rudomap permet aux professionnels et au grand public de contribuer à une carte interactive libre dédiée aux équipements de gestion des déchets : containers à verre et textile, centre de tri. Des centaines d'équipements sont déjà recensés en Gironde.

Déchèteries et centres d'enfouissement, colonnes de collecte du verre et des textiles, plateforme de compostage… En Médoc, plusieurs centaines d'équipements liés aux déchets sont désormais publiés dans la carte interactive baptisée Rudomap.

Dans ce vaste territoire, très fréquenté pendant la saison estivale, la carte Rudomap constitue un nouvel atout pour la gestion des déchets. Elle participe au développement du recyclage : « Les habitants et les touristes pourront trouver facilement et rapidement toutes les informations utiles », relève Candice Mathéis, chargée de communication et prévention des déchets au sein du Smicotom (syndicat médocain pour la collecte et le traitement des ordures ménagères).

Chacun peut accéder à Rudomap sur l'écran de son choix et ajouter ou modifier facilement des informations. Les nouvelles données enregistrées enrichissent la cartographie libre du monde OpenStreetMap (OSM). http://openstreetmap.org

Des ateliers de formation pour participer

Formée à la contribution à Rudomap, Candice Mathéis en apprécie la simplicité d'utilisation, y gagne en autonomie et structure une base de données géographiques qu'elle souhaite enrichir entre autres avec « la liste des répar'acteurs qui par leur activité de réparation contribuent à la diminution de déchets produits».

« Actuellement, nous diffusons sur notre site internet une carte GoogleMap qui n'intègre pas toutes les données, par exemple la liste des bornes de collecte du textile, car nous n'avons pas la maîtrise technique de la carte », explique la chargée de communication.

Rudomap est un projet soutenu par le Département de la Gironde dans le cadre de son appel à initiatives « Déchets et numérique ».

Il offre une alternative aux outils de cartographie en ligne dits « propriétaires » et s'inscrit dans la philosophie et les principes du mouvement open source (possibilités de libre redistribution, d'accès au code source et de création de travaux dérivés).

Rudomap est tout à la fois un outil d'édition de cartes interactives accessibles sur web et mobiles, et une démarche de formation animée par Vincent Bergeot (Coop'Alpha).

Depuis janvier dernier, outre le Smicotom, le médiateur numérique a animé plusieurs ateliers d'appropriation de Rudomap au sein de diverses structures : les associations Eco-acteurs en Médoc et GRAINE Aquitaine, et le CPIE Médoc.

La data, atout maître pour la réduction des déchets en Gironde

Le Département mise sur les outils et usages numériques pour favoriser la réduction et la valorisation des déchets. Serious game, applications web et mobiles, cartographie interactive ouverte et capteurs dans les centres de recyclages : l’exploitation des données numériques, de la collecte à leur valorisation, est au cœur de ces projets soutenus par la collectivité.

Créativite innovation numerique et déchets

Le Département de la Gironde organise avec Cap Sciences et la société Ants, vendredi 16 octobre prochain, de 16h à 18h, un événement intitulé "Créativité / Innovation / Numérique / Déchets" dans le cadre de la Semaine de l'Innovation Publique, organisée par le Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique (SGMAP).
Cet événement aura lieu au 127°, nouveau lieu made in Cap Sciences dédié à la créativité et à l’innovation (Cap Sciences / Hangar 20 - Quai de Bacalan - 33300 BORDEAUX)
Programme :

Artistes et codeurs, venez bidouiller à la hack night Digital Art

Qu’est-ce qu’on peut faire d’artistique avec plein de capteurs, d’électronique et de codeurs en 24h ? C'est la question que nous pose le collectif Ants avec pour y répondre l'organisation d'une soirée les mains dans les cables au Node.

Programme

vendredi soir 19h : apéro avec quelque slides présentant les capteurs et les projets artistiques qui nous ont fait rêver (on va commencer dans cet article)

19h30 : chacun choisit son trip:

  • vous n’y connaissez rien à l’électronique et vous voulez voir comment on s’y prend pour faire un Pacman qui marche par texto, vous vous asseyez avec des geeks
  • vous voulez co-apprendre à faire du mapping vidéo sur un bâtiment, des rétroprojecteurs vous éclaireront
  • vous vous foutez de la technique, passez de table en table et comprenez chaque techno pour imaginer une oeuvre

22h00 : chaque groupe présente en 5 min ce que fait sa techno puis ceux qui le désirent présentent une idée de projet qui rassemble ces composants.

Ensuite, faisons le jusqu’au bout (samedi soir pour les plus fougueux). Suspendons des rétroprojecteurs dans la rue, animons un hologramme en touchant les pierres d’une façade, faisons un jeu à l’échelle de la ville !

Passer de la gestion de déchets à la gestion de ressources et impliquer tout le monde !

Vaste projet ! Néanmoins, dans l’espace-temps d’une manifestation grand public (culturelle ou sportive) il est possible de se donner les moyens pour faciliter le changement de perceptions et de comportements par rapport aux déchets et d’en observer les résultats… Cela nous a fait penser à un micro-laboratoire social où il est possible de contrôler des variables pour explorer des hypothèses. De là vient le nom du projet Eco-manifestations = "micro-laboratoires" de changement de comportement vis-à-vis des déchets, lauréat de l’appel à initiatives « déchets et numérique » lancé début 2015 par le Département de la Gironde.

Pages

Subscribe to RSS - blogs

Commentaires archivés

Aucun commentaire disponible.