Une carte collaborative sur les déchets en Gironde : le projet Rudomap

Face à l'hétérogénéité des informations liées aux déchets, à l'ampleur des enjeux de leur gestion et de la prévention, le projet Rudomap apporte une réponse pragmatique : il va permettre de constituer facilement une base de données géographiques collaborative, qualifiée et ouverte sur internet en facilitant les contributions d'acteurs professionnels et d'habitants. Rudomap affichera les données recueillies sur le fond cartographique libre OpenStreetMap. C'est un des trois projets lauréats de l'appel à initiatives "Déchets et numérique" lancé début 2015 par le Département de la Gironde.
 
Les explications de Vincent Bergeot, porteur du projet Rudomap.
 
 
Rudomap va servir à quoi, concrètement ?
Ce projet va permettre de faciliter les contributions des internautes à la base de données géographiques libre OpenStreetMap (OSM) sur la thématique des déchets en Gironde. 
OSM est un logiciel de cartographie qui s'inscrit dans une logique "ouverte" pour en faciliter la réutilisation : des centaines de milliers de contributeurs participent à créer cette carte du monde. Actuellement, enrichir les informations qui s'affichent dans OSM n'est pas chose aisée pour des internautes non avertis. Avec Rudomap, nous créons une application en ligne, également accessible via les smartphones et tablettes, afin de faciliter la contribution et l'affichage des données relatives aux déchets. Chacun pourra y avoir accès et contribuer à sa guise à cette cartographie collaborative.
 
Capture écran de l'application Rudomap (en cours de développement)Quelles est le type d'informations que vous souhaitez recenser avec Rudomap ?
Il existe beaucoup d'informations hétérogènes relatives aux déchets peu valorisées par ceux qui les détiennent : pouvoirs publics, professionnels de la filière des déchets, associations, etc. Quand elles sont publiées sur internet, ces informations sont souvent éparpillées et présentées selon des formats très divers : listes et adresses postales au format texte, documents PDF, bases de données brutes au format tableur, etc. Les informations sont parfois peu précises ou pas mises à jour, donc peu fiables. 
 
Tout cela n'incite pas l'implication du citoyen qui peine à trouver une information plutôt basique et très utile pour l'intérêt général : où jeter mes bouteilles en verre, mes vieux cartons et piles usagées à côté de chez moi ? Quels sont les horaires d'ouverture des déchèteries et le type de déchets acceptés ? Comment assurer le recyclage de mes vêtements démodés ? Existe-t-il dans ma commune une association pour récupérer mon vélo rouillé ? 
 
Dans OpenStreetMap, les données sont géolocalisées (des points, des chemins, des surfaces, des ensembles, ...) et comprennent des mots-clés. Utiliser le creuset commun de cette base de données co-construite c'est accéder à une meilleure connaissance et donc affiner des politiques publiques, des choix, des débats... Avec Rudomap, nous allons ainsi qualifier et préciser les données sur les déchets déjà présentes dans OSM, ajouter des données manquantes issues de l'expertise citoyenne et professionnelle et recenser les données publiques ouvertes par les collectivités locales sur leurs portails open data, comme celles diffusées par le Département ou Bordeaux Métropole sur les centres de transfert et de traitement des déchets, par exemple. 
 
Comment allez-vous procéder pour recenser et cartographier toutes ces informations ?
Notre démarche est participative et va consister à animer des ateliers de type "cartoparties" avec des publics aussi diversifiés que possible : habitants, membres d'associations, scolaires, professionnels du secteur des déchets, agents de collectivité, etc. Il s'agira concrètement de recenser de manière précise des équipements ou des lieux existants en Gironde et de les intégrer dans l'outil Rudomap pour enrichir la base de données d'OpenStreet Map. 
Nous allons dans un premier temps référencer des équipements (centre de recyclage, containers à verres, à vêtements, etc .) pour ensuite aller vers des services plus spécifiques (ressourceries, ateliers de réparation, etc.) permettant d'éviter de créer des déchets. Nous travaillerons aussi à mettre à disposition ces bases de données sur la Ressourcerie Datalocale afin de faciliter le dialogue entre les données "métiers" des acteurs de la filière déchets et les données contributives d'OpenStreetMap.
 
Pour mener à bien ce projet, nous bénéficions du concours de nombreux partenaires : le Département qui subventionne le projet et la Ville de Bègles qui sera un territoire d'expérimentation privilégié, des acteurs associatifs comme le Graine Aquitaine et Ecoacteurs en Médoc qui travaillent sur l'éducation à l'environnement. L'entreprise Carte Libre apporte une expertise en géomatique et sur le logiciel OpenStreetMap. La Coopérative des Tiers Lieux nous mettra à disposition des espaces pour réunir les publics participants aux ateliers dans diverses communes de Gironde, particulièrement dans le Médoc et sur la métropole bordelaise. 
 
Cette liste de partenaires n'est pas exhaustive et nous souhaitons associer à ce projet  toutes les entités qui se sentiraient concernées par les enjeux que soulève Rudomap : nous misons sur une réappropriation par le plus grand nombre des problématiques environnementales et sociétales liées aux déchets. Le partage et la valorisation des données numériques peut y contribuer et nous sommes convaincus que la cartographie est un support de médiation pertinent car elle mobilise un langage visuel commun accessible à tous.
 
Mais pourquoi ce nom, Rudomap ?
C'est un clin d’œil à la rudologie, la science des déchets.
 

Contact : Vincent BERGEOT (Coop Alpha / Num&Lib) : vincent.bergeot@numetlib.fr

 

Commentaires archivés

Aucun commentaire disponible.