La Gironde prend un coup de vieux

La Gironde prend un coup de vieux
De plus en plus de personnes âgées dépendantes en Gironde. Mais moins de places en maisons de retraite. Le maintien à domicile est-il la panacée ? Enquête.
 
L’heure de la retraite a sonné pour les baby-boomers. En Gironde, comme ailleurs en France, les plus de 75 ans sont toujours plus nombreux. Selon les prévisions de l’INSEE, en 2010, ils représentaient 8,7 % de la population et atteindront 15,5 % en 2050.
 
Plus de personnes âgées, ça veut aussi dire plus de personnes dépendantes. Elles partagent pour la plupart une même volonté : rester chez elles. Le sondage d’Opinion Way publié en 2012 montre que 90 % des français préfèrent adapter leur logement plutôt que d’intégrer une maison de retraite. Sur le territoire girondin, depuis 2002, les personnes âgées bénéficiant de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et vivant à domicile, ont augmenté plus vite que le nombre de bénéficiaires de cette allocation en établissement.
 
Cette enquête nourrie avec des données locales a été réalisée en 2013 par des étudiants de première année de l'école de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA) dans le cadre de leur module d'enseignement Data Journalisme Lab.